Jérôme Delafosse : « La transition écologique passe par une mutation globale du système »

Energy Observer, le premier navire à hydrogène, a commencé son tour de Méditerranée en mars dernier. A mi-parcours de son Odyssée méditerranéenne le bilan des rencontres avec les acteurs engagés pour préserver la planète est encourageant. Celui de l’état écologique de la Méditerranée l’est beaucoup moins. Mais Jérôme Delafosse, le chef d’expédition, veut garder des raisons d’espérer.

Avec Energy Observer, impossible de passer inaperçu. Le bateau expérimental de 30 mètres, recouvert de panneaux solaires, affiche des allures futuristes qui attirent les curieux à chaque escale. Le catamaran passe cette année six mois en Méditerranée pour réaliser un état des lieux de cette mer fermée, bordée par trois continents et partagée par 23 pays.

Une mer à la santé fragile, qui doit faire face à une multitude de menaces environnementales, toutes liées entre elles, dans un contexte géopolitique et humain compliqué. Parti de Marseille fin mars, Energy Observer affiche déjà 3 500 milles nautiques (environ 6 500 km) au compteur.

Le bateau, ambassadeur français de l’Agenda 2030 du développement durable, a déjà visité une dizaine de pays au cours d’une vingtaine d’escales. A mi-parcours, à Venise, le navire expérimental a réalisé des rencontres porteuses d’espoir mais aussi constaté un environnement souvent dégradé. « C’est une mer fermée, avec des eaux qui se renouvellent environ tous les cent ans, souligne Jérôme Delafosse, le chef d’expédition. Nous avons fait le choix de partir à la rencontre des gens qui innovent pour la planète. C’est une démarche positive dont le but est de donner envie aux personnes qui suivent notre Odyssée d’agir à leur échelle, sur des problèmes qui concernent l’ensemble des habitants de la planète. »

 

/

L’explorateur considère que face aux problèmes environnementaux : « nous sommes tous des pays en voie de développement durable. »

« Savoir abandonner l’ancien système »

Du fait de sa situation géographique, la Méditerranée permet de mesurer facilement l’impact de l’homme sur son environnement avec des exemples très concrets. « Nous n’avons pas envie de stigmatiser qui que ce soit, poursuit Jérôme Delafosse. Mais, dans certains pays, nous avons vécu des moments de désespoir face aux dégâts environnementaux constatés. Des dégâts écologiques, comme pour les mines à ciel ouvert de phosphogypse à Gabès, sur l’autre rive de la Méditerranée, qui parfois ont servi à alimenter notre agriculture intensive. »

C’est l’écologie qui sauvera le capitalisme

Jérôme Delafosse, chef d’expédition d’Energy Observer

L’équipage a aussi rencontré des porteurs d’initiatives qui donnent des raisons d’espérer. « En revanche en Grèce, des industries complètement à la dérive, ont pu redémarrer grâce à des initiatives locales qui s’appuient sur l’agriculture écologique, dans un nouveau modèle économique où les salariés en reprennent en main leur outil de travail. Tout est lié. On réglera les problèmes environnementaux quand on parviendra à réinventer tout le système. Lorsque nous sommes dans une impasse il faut savoir abandonner. C’est le cas pour l’énergie. »

« Accueillir les réfugiés simplement, normalement »

Autre très bel exemple, l’île de Tilos en Grèce, lorsque le sillage du navire laboratoire croise l’actualité douloureuse des réfugiés. Une île qui a fait le choix de l’autonomie énergétique, contrairement à la plupart des îles grecques alimentées par des centrales diesel. Les 700 habitants de Tilos ont installé 2 000 m² de panneaux solaires et une éolienne, ce qui leur permettra d’afficher un excédent énergétique dès 2019. Et surtout Tilos héberge une quarantaine de familles de migrants, pour la plupart d’origines syriennes.

« Cela représente 10 % de la population de l’île, s’enthousiasme le chef d’expédition. Tous les enfants sont scolarisés. Les pères de famille se voient offrir du travail. La population de l’île accueille les réfugiés simplement, normalement. Nous avons rencontré des gens qui vivent dans des conditions décentes dans la dignité. Aujourd’hui, nous avons besoin de cette solidarité. Ce que je retiens de cette Odyssée méditerranéenne c’est que tout est lié. »

Ce début d’exploration permet déjà de mettre en relief des éléments de réflexion majeurs. La transition énergétique passe par une mutation obligatoire du système. Dans les moments de crise, énergétique, sociale, comme géopolitique, aller de l’avant passe nécessairement par une remise en cause où la clé de voûte est la solidarité, dans un cadre environnemental. Construire et vivre un futur plus optimiste passe par une volonté commune.

Newsletter

Fermer

Inscription à la Newsletter

Mentions légales

Fermer

Mentions légales

Conditions d'utilisation du site internet energy-observer.com

Vous êtes actuellement connecté au site internet de Energy Observer SAS.
L'utilisateur en ayant accès à ce site s'engage à se conformer aux présente conditions d'utilisation.

Informations éditeur :

Ce site est édité par :
ENERGY OBSERVER
Société par Actions Simplifiée au capital social de 800 000 euros,
Immatriculée au Registre des Sociétés de Saint-Malo sous le N° 812 988 020 RCS Saint-Malo,
Siège social: 40, rue de la Natière - 35400 Saint-Malo - France.
N° de Siren: 812 988 020

Direction de la communication corporate de ENERGY OBSERVER

6 bis, avenue Louis Martin
35400 Saint-Malo
France

Responsable de la publication : Victorien Erussard

Informations hébergeur :

Ce site est hébergé par :
GABOWEB
Société à Responsabilité Limitée au capital social de 10 000 euros
Immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Pontoise sous le N° B 502 435 563,
Siège social : 209 Parc des copistes, 20 Avenue Berthe Morisot – 95220 Herblay France.

Droits d'auteur / Copyright

Conformément à la Loi « Informatique et Libertés » modifiée n° 78-17 du 6 janvier 1978, les informations vous concernant sont destinées à la société ENERGY OBSERVER, responsable du traitement. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courriel à l'adresse électronique suivante : . En cas de rectification, une copie des informations telles que rectifiées sera communiquée à l'intéressé par voie électronique ou par courier

La présentation et chacun des éléments, y compris le nom de domaine, les marques, logos, enseignes, dessins, illustrations, photographies, textes, graphiques et autres fichiers apparaissant sur le présent site www.energy-observer.org, sont protégés par les lois en vigueur sur la propriété intellectuelle, et appartiennent à ENERGY OBSERVER SAS ou font l'objet d'une autorisation d'utilisation.

Aucun élément composant le site www.energy-observer.org ne peut être copié, reproduit, modifié, réédité, chargé, dénaturé, transmis ou distribué de quelque manière que ce soit, sous quelque support que ce soit, de façon partielle ou intégrale, sans l'autorisation écrite et préalable de ENERGY OBSERVER SAS à l'exception d'une stricte utilisation pour usage personnel, privé et non-commercial, sans modification des éléments présents sur le site www.energy-observer.org.

La mention suivante doit notamment apparaître sur toute copie autorisée de tout ou partie du contenu du site: "©Copyright ENERGY OBSERVER. Les photographies figurant sur le site www.energy-observer.org ne sont pas contractuelles."

Droits de ENERGY OBSERVER en sa qualité de producteur de bases de données

Tout, prospect ou partenaire dispose d’un droit personnel, non exclusif, incessible et intransmissible de consultation des informations contenues sur le site www.energy-observer.org pour ses propres besoins.

Il est autorisé à extraire et/ou réutiliser une partie du contenu de ce site à des fins personnelles de consultation, sous réserve que cette extraction et/ou réutilisation ne porte pas sur une partie, appréciée qualitativement ou quantitativement, substantielle du contenu de ce site. En outre, est également interdite l’extraction et/ou la réutilisation répétée du contenu, même non substantiel, de ce site.

Toute reproduction totale ou partielle du site à des fins autres est expressément prohibée par les articles L. 342-1 et L. 342-2 du Code de la propriété intellectuelle. Est également interdite la communication au public de tout ou partie du contenu du site, sous quelque forme et à destination de quelque public que ce soit.

En particulier, l’utilisation à des fins commerciales du contenu de ce site est expressément interdite.

Responsabilité

L'ensemble des informations accessibles via ce site sont fournies en l'état. ENERGY OBSERVER SAS ne donne aucune garantie, explicite ou implicite, et n'assume aucune responsabilité relative à l'utilisation de ces informations.

L'utilisateur est seul responsable de l'utilisation de telles informations.

ENERGY OBSERVER se réserve le droit de modifier à tout moment les présentes notamment en actualisant le site www.energy-observer.org.

ENERGY OBSERVER SAS ne pourra être responsable pour quel que dommage que ce soit tant direct qu'indirect, résultant d'une information contenue sur ce site.

L'utilisateur s'engage à ne transmettre sur ce site aucune information pouvant entraîner une responsabilité civile ou pénale et s'engage à ce titre à ne pas divulguer via ce site des informations illégales, contraires à l'ordre public ou diffamatoires.

ENERGY OBSERVER SAS met tout en œuvre pour offrir aux utilisateurs des informations et/ou des outils disponibles et vérifiés, mais ne saurait être tenue pour responsable des erreurs, d’une absence de disponibilité des informations et/ou de la présence de virus sur son site www.energy-observer.org.

Les sites extérieurs à ENERGY OBSERVER ayant un lien hypertexte avec le présent site ne sont pas sous contrôle de ENERGY OBSERVER qui décline par conséquent toute responsabilité quant à leur contenu. L'utilisateur est seul responsable de leur utilisation.

Lien hypertexte

La création de liens hypertexte vers le site www.energy-observer.org est soumise à l'accord préalable de ENERGY OBSERVER SAS. Pour toute demande, vous pouvez vous diriger vers les contacts donnés sur le site.

Messagerie

Pour toute remarque sur le fonctionnement du site www.energy-observer.org, vous pouvez envoyer un message à .

Important

Les messages que vous nous ferez parvenir par l'intermédiaire d'Internet peuvent être interceptés sur le réseau. Jusqu'à ce qu'ils nous parviennent, leur confidentialité ne peut être garantie.

Crédits

Fermer

Crédits

Crédit Photographies

© copyright photothèque Energy Observer -
Photos : Patrick AVAVIAN, Leah BALL, Jérémy BIDON, Kadeg BOUCHER, Pierrick CONTIN, Amadea KOSTRZEWA

Crédit Film de présentation

Image : Jeremie ELOY, Romain FROGÉ /Wanaii Films, Jean Charles GRANJON/Bonne Pioche, Julien VOIGT, Guillaume LE CORRE
Images 3D : Kadeg BOUCHER et Quentin CHICHE
Montage : Delphine COHEN
Direction artistique et graphisme : Cokau lab
Identité visuelle : Studio Be-Poles
Musique : Demusmaker
Mixage son : Rodolphe GERVAIS/Studio du faune
Réalisation : Jérôme DELAFOSSE

Crédit Web

Réalisation du site : DOUNY

Crédit Identité visuelle

Identité visuelle : Studio Be-Poles

Menu

Contact

Partenaires

  • AccorHotels
  • Thélem Assurances
  • Transport by Delanchy
  • Engie