Aller à la navigation Aller au contenu principal

Inauguration de la première station hydrogène publique en France

Zéro gaz à effet de serre, zéro particule mais aussi zéro bruit, tels sont les avantages de l’hydrogène utilisé dans une pile à combustible lorsqu’il est appliqué dans le domaine des transports. L’utilisation de cet élément chimique représente donc un vrai atout pour vaincre la pollution dans les zones urbaines telles que la capitale française, Paris.

Photo de la station H2 d'Air Liquide à Orly

Il s’agit de la deuxième station à hydrogène en région parisienne, la première étant située au pont de l’Alma, à Paris. En développant cette nouvelle station, Air Liquide et le Groupe ADP démontrent qu’il est possible, dès aujourd’hui, de mettre en place des modes de transports propres. Cette inauguration s’ancre également dans la continuité de la première flotte de taxis hydrogène au monde, ‘Hype’, lancée par la start-up STEP (Société du Taxi Électrique Parisien) en partenariat avec Air Liquide. Une flotte révolutionnaire qui avait par ailleurs accompagné Energy Observer lors de son escale inaugurale à Paris, en juillet dernier.

Photo de Victorien et Jérôme avec les responsable de Hype

“Présent dans l’hydrogène depuis 50 ans, Air Liquide s’attache à en développer aujourd'hui les applications énergétiques et est engagé dans l’organisation de la filière, notamment dans le cadre du Conseil de l’Hydrogène. L’installation de cette station à l’aéroport d’Orly, en collaboration avec le Groupe ADP, constitue une nouvelle étape dans le développement de la mobilité propre dans l’agglomération francilienne. Elle illustre aussi la maturité des technologies et la mobilisation d’acteurs de plus en plus nombreux pour promouvoir l'énergie hydrogène. Cette molécule a en effet un rôle clé à jouer dans la transition énergétique grâce à sa capacité de stockage des énergies renouvelables et à ses différentes applications dans l’industrie et le transport.”

Benoît Potier, président-directeur général d’Air Liquide

Et ce n’est que le début !

Suivront la mise en place, dans l’année à venir, de nouvelles stations hydrogènes, l’une à Versailles et la seconde à l’aéroport Paris-Charles de Gaulle. Le déploiement de ces stations permettra ainsi d’accompagner la croissance de la flotte de taxis Hype, aujourd’hui équipée de 50 véhicules dont 3 Toyota Mirai. Nicolas Gardiès, président de la première société de taxi 100 % écologique parisienne, annonce une flotte de 600 véhicules d’ici 2020, s’inscrivant dans la lignée de la ville de Paris qui promeut les modes de déplacement zéro émission dans la capitale.

“Nous nous réjouissons pleinement de cette toute première station hydrogène publique en zone aéroportuaire. C'est un symbole pour les années à venir quant à la faisabilité de l''intégration de l'hydrogène en milieux urbains. Cette mise en place confirme également le souhait commun que nous partageons avec Groupe Air Liquide, à savoir : prouver que l'hydrogène est la solution pour une transition énergétique et lutter contre la pollution atmosphérique.”

Victorien Erussard, Président, capitaine et fondateur