Aller à la navigation Aller au contenu principal

HELIO, de l’eau potable pour tous

Actuellement 2,1 milliards de personnes n’ont pas d’accès à l’eau potable à leur domicile, et 780 000 millions de personnes dans le monde n’y ont pas accès (UNICEF). Enjeu sanitaire majeur, première cause de mortalité dans le monde, l‘accès à l’eau salubre et à l’assainissement est l’Objectif du développement durable n°6 parmi les 17 listés par l’ONU.

Photo du projet Helio pour l'accès à une eau de qualité

Des sphères de verre transparentes, naturellement chauffées par le soleil à plus de 100°C, permettent de séparer les bactéries de l’eau potable. Pour seule source d’énergie, un panneau solaire qui permet d’alimenter la pompe servant à remplir la sphère. Le système s’adapte à tout type de cours d’eau impropre à la consommation (mer, lac, rivière, étang). Par jour d’ensoleillement, chaque sphère peut produire jusqu’à 10 litres d’eau, soit l‘équivalent des besoins en eau potable d’une famille de 5 personnes, et ce avec une durée de vie de 30 ans minimum.

Un système autonome, décarboné, décentralisé et peu coûteux, qui peut être installé facilement dans des zones sans installation d’eau potable, mais aussi dans des zones sinistrées à la suite de catastrophes naturelles.

Une ferme pilote à Saint-Raphaël

3 années de recherche et développement ont été nécessaires à la mise au point du système, testé, de septembre à décembre 2017, à Saint-Raphaël, à travers une ferme pilote. Un démonstrateur à taille réelle, qui peut à lui seul répondre aux besoins de 25 à 35 personnes, tout en garantissant un prix inférieur à celui du litre d’eau minérale.

  • Photo du dispositif Helio

    1/2

    Le projet Helio pour l'accès à une eau de qualité

  • Photo du dispositif Helio

    2/2

    Le projet Helio pour l'accès à une eau de qualité

0/0

Alors que le Natural Sustainibility Journal annonce qu’une métropole sur 2 pourra manquer d’eau d’ici 2050, HELIO est une solution pragmatique et efficace à l’approvisionnement en eau potable, qui intéresse déjà des collectivités. La société entame en effet l’implantation de ses premières fermes au Moyen-Orient.