Cap vers Tokyo pendant les Jeux Olympiques
et la Californie avec de nouvelles innovations

Energy Observer prépare son grand départ pour un tour du monde de 4 ans. En 2020, le premier navire hydrogène autonome en énergie s’apprête à réaliser les plus grandes navigations de son histoire, qui l’emmèneront jusqu’à Tokyo pendant les Jeux Olympiques, puis en Californie. De nouvelles technologies embarquées seront ainsi testées et optimisées lors de cette étape essentielle, concrétisant l’ambition renouvelée du projet : concevoir, développer et maintenant partager des systèmes énergétiques propres et accessibles au plus grand nombre. 

Depuis la mise à l’eau d’Energy Observer en 2017, de l’eau de toutes températures a filé sous les coques de ce navire de course historique, reconditionné en laboratoire flottant des énergies propres. Ce qui semblait impossible il y a quelques années est devenu une réalité ancrée dans le présent, accumulant les premières mondiales : premier système complet de production hydrogène embarqué, premier smart grid flottant autonome avec 0% d’émissions polluantes, premier navire à atteindre l’Arctique sans énergies fossiles et en autonomie totale.

2020 : direction Tokyo puis la Californie

En 2019, les technologies embarquées ont largement démontré leur efficacité : plus de 8 000 milles nautiques, 16 escales, 11 pays, en navigant d’Anvers jusqu’à Londres avec une étape historique au Spitzberg, épicentre du changement climatique. L’équipage a ainsi rencontré tous types de conditions météo, avec des températures extrêmes ayant pu confirmer l’efficacité de sa chaîne énergétique globale et les ailes de propulsion OceanWings®, qui ont permis d’économiser plus de 40% d’énergie sur ce parcours difficile.

Une nouvelle phase s’ouvre pour cette odyssée des énergies renouvelables et de l’hydrogène, avec les plus longues navigations de l’histoire d’Energy Observer durant les 4 prochaines années. En 2020, le navire fera en une année plus de milles que depuis sa mise à l’eau, presque l’équivalent d’un tour du monde !

Au programme, 3 traversées océaniques cumulant une distance de plus de 20 000 milles nautiques dans le but de pousser encore plus loin les systèmes énergétiques, non seulement dans des conditions extrêmes, mais aussi sur de très longues distances. La première grande étape de l’odyssée 2020 emmènera le navire à Tokyo, durant les Jeux Olympiques où Victorien Erussard et Jérôme Delafosse auront l’honneur de faire partie des porteurs « relais » de la Flamme Olympique qui sera, pour la toute première fois de l’histoire, alimentée à l’hydrogène.

©Cokau

Une étape hautement symbolique pendant cet événement planétaire, placé sous le signe de l’innovation technologique et énergétique ! Le navire entamera ensuite une deuxième traversée du Pacifique, direction la Californie, état pionnier de la révolution écologique nord-américaine, avec des escales à San Francisco, Los Angeles et San Diego. Avec la plus forte concentration de véhicules fonctionnant à l’hydrogène, des acteurs de l’économie numérique engagés et des objectifs d’énergies renouvelables ambitieux, la Californie accueillera Energy Observer avec enthousiasme. Puis de 2021 à 2024, le premier navire hydrogène repartira vers l’Océanie, l’Asie, l’Indien, l’Afrique et les Amériques…

De nouvelles technologies embarquées

Le bateau a fait l’objet d’un quatrième chantier d’optimisation depuis octobre 2019, qui a été sans doute le plus riche en innovations embarquées. D’importantes nouveautés technologiques ont ainsi été installées pour affronter les longues traversées qui l’attendent :

Un nouveau système de pile à combustible développé spécialement par Toyota pour Energy Observer, créant ainsi la première application maritime de la Fuel Cell utilisée actuellement sur la Toyota Mirai. Cette innovation, permise grâce à une étroite collaboration entre les ingénieurs de Toyota et ceux d’Energy Observer, va fournir plus de puissance et d’efficacité au navire, un atout précieux notamment dans des conditions météorologiques dégradées.

L’optimisation, en collaboration avec Solbian, du parc photovoltaïque avec l’ajout de 36.8 m² de panneaux, apportant une puissance supplémentaire de 5,6kWc et portant la surface totale des panneaux à  202 m² pour une puissance maximum de 34kWc. Cela comprend une nouvelle génération de panneaux verticaux et sérigraphiés, aux nombreuses applications.

Des hélices à pas variables automatiques, qui permettront d’augmenter la vitesse du navire, d’optimiser l’hydrogénération et de réduire la traînée hydrodynamique du navire.

Les OceanWings® de VPLP et CNIM, développées à bord depuis 2019, ont fait l’objet de toutes les attentions : nouveaux accastillages, composants et mécaniques, amélioration du logiciel de gestion automatique et de la connectique.

/

Des partenaires engagés, à terre comme en mer

Energy Observer est un projet international et multi-partenaires, se développant grâce au soutien d’acteurs solides, chaque année plus nombreux et engagés. En 2020, des partenaires leaders de la mobilité rejoignent ainsi l’odyssée autour du monde, avec des objectifs de déploiement concrets :

-CMA CGM, un leader mondial du transport maritime et de la logistique, pionnier de la transition énergétique.

-CHEREAU, constructeur leader de semi-remorques et de la première installation frigorifique à hydrogène au monde.

-Toyota Motor Corporation qui renforce le partenariat existant et fournit, via Toyota Motor Europe, un nouveau système de pile à combustible industriel et abordable.

/

De la démonstration au déploiement

La première phase de l’odyssée de 3 ans, de 2017 à 2019 en Europe, a donc permis de tester, améliorer et valider les technologies embarquées afin d’être en mesure de les déployer à grande échelle.

Elle a également permis de concrétiser la mission de premier ambassadeur français des Objectifs de développement durable : aller à la rencontre des pionniers qui s’engagent pour transformer le monde avec des solutions qui réinventent l’énergie, l’agriculture, l’économie, la solidarité, protègent la biodiversité, et démontrent qu’un autre futur est possible. Toute l’équipe est fière d’entamer cette seconde phase de l’odyssée vers de nouveaux continents, qui permettra de mettre en lumière toute la diversité et la richesse de multiples solutions locales à impact global.

Aujourd’hui, plus qu’un simple navire, Energy Observer veut donner du sens à la technologie et participe ainsi activement au déploiement de solutions alternatives. Energy Observer se positionne en tant qu’acteur engagé mais également accélérateur de la transition énergétique et écologique, pour contribuer à un monde plus propre, plus juste et plus harmonieux.

Programme du navire en 2020 :

  • Traversée de l’Atlantique, puis du Pacifique aller-retour
  • Escale à Tokyo, du 24 juillet au 16 août
  • Escale à San Francisco, du 2 au 18 octobre
  • Escale à Los Angeles, du 13 au 22 novembre
  • Escale à San Diego, du 4 au 20 décembre et chantier d’optimisation

Soit plus de 20 000 milles (37 000 kms), environ la distance d’un tour du monde
Départ : Prévu à partir du 17 février de Saint Malo
Rappel 2017-2019 : Distance parcourue : 18 000 milles / Nbre d’escales : 48 / Nbre de pays : 25 / Nbre de visiteurs village : + 300 000

Newsletter

Fermer

Inscription à la Newsletter

Mentions légales

Fermer

Mentions légales

Conditions d'utilisation du site internet energy-observer.com

Vous êtes actuellement connecté au site internet de Energy Observer SAS.
L'utilisateur en ayant accès à ce site s'engage à se conformer aux présente conditions d'utilisation.

Informations éditeur :

Ce site est édité par :
ENERGY OBSERVER
Société par Actions Simplifiée au capital social de 800 000 euros,
Immatriculée au Registre des Sociétés de Saint-Malo sous le N° 812 988 020 RCS Saint-Malo,
Siège social: 40, rue de la Natière - 35400 Saint-Malo - France.
N° de Siren: 812 988 020

Direction de la communication corporate de ENERGY OBSERVER

6 bis, avenue Louis Martin
35400 Saint-Malo
France

Responsable de la publication : Victorien Erussard

Informations hébergeur :

Ce site est hébergé par :
GABOWEB
Société à Responsabilité Limitée au capital social de 10 000 euros
Immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Pontoise sous le N° B 502 435 563,
Siège social : 209 Parc des copistes, 20 Avenue Berthe Morisot – 95220 Herblay France.

Droits d'auteur / Copyright

Conformément à la Loi « Informatique et Libertés » modifiée n° 78-17 du 6 janvier 1978, les informations vous concernant sont destinées à la société ENERGY OBSERVER, responsable du traitement. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courriel à l'adresse électronique suivante : . En cas de rectification, une copie des informations telles que rectifiées sera communiquée à l'intéressé par voie électronique ou par courier

La présentation et chacun des éléments, y compris le nom de domaine, les marques, logos, enseignes, dessins, illustrations, photographies, textes, graphiques et autres fichiers apparaissant sur le présent site www.energy-observer.org, sont protégés par les lois en vigueur sur la propriété intellectuelle, et appartiennent à ENERGY OBSERVER SAS ou font l'objet d'une autorisation d'utilisation.

Aucun élément composant le site www.energy-observer.org ne peut être copié, reproduit, modifié, réédité, chargé, dénaturé, transmis ou distribué de quelque manière que ce soit, sous quelque support que ce soit, de façon partielle ou intégrale, sans l'autorisation écrite et préalable de ENERGY OBSERVER SAS à l'exception d'une stricte utilisation pour usage personnel, privé et non-commercial, sans modification des éléments présents sur le site www.energy-observer.org.

La mention suivante doit notamment apparaître sur toute copie autorisée de tout ou partie du contenu du site: "©Copyright ENERGY OBSERVER. Les photographies figurant sur le site www.energy-observer.org ne sont pas contractuelles."

Droits de ENERGY OBSERVER en sa qualité de producteur de bases de données

Tout, prospect ou partenaire dispose d’un droit personnel, non exclusif, incessible et intransmissible de consultation des informations contenues sur le site www.energy-observer.org pour ses propres besoins.

Il est autorisé à extraire et/ou réutiliser une partie du contenu de ce site à des fins personnelles de consultation, sous réserve que cette extraction et/ou réutilisation ne porte pas sur une partie, appréciée qualitativement ou quantitativement, substantielle du contenu de ce site. En outre, est également interdite l’extraction et/ou la réutilisation répétée du contenu, même non substantiel, de ce site.

Toute reproduction totale ou partielle du site à des fins autres est expressément prohibée par les articles L. 342-1 et L. 342-2 du Code de la propriété intellectuelle. Est également interdite la communication au public de tout ou partie du contenu du site, sous quelque forme et à destination de quelque public que ce soit.

En particulier, l’utilisation à des fins commerciales du contenu de ce site est expressément interdite.

Responsabilité

L'ensemble des informations accessibles via ce site sont fournies en l'état. ENERGY OBSERVER SAS ne donne aucune garantie, explicite ou implicite, et n'assume aucune responsabilité relative à l'utilisation de ces informations.

L'utilisateur est seul responsable de l'utilisation de telles informations.

ENERGY OBSERVER se réserve le droit de modifier à tout moment les présentes notamment en actualisant le site www.energy-observer.org.

ENERGY OBSERVER SAS ne pourra être responsable pour quel que dommage que ce soit tant direct qu'indirect, résultant d'une information contenue sur ce site.

L'utilisateur s'engage à ne transmettre sur ce site aucune information pouvant entraîner une responsabilité civile ou pénale et s'engage à ce titre à ne pas divulguer via ce site des informations illégales, contraires à l'ordre public ou diffamatoires.

ENERGY OBSERVER SAS met tout en œuvre pour offrir aux utilisateurs des informations et/ou des outils disponibles et vérifiés, mais ne saurait être tenue pour responsable des erreurs, d’une absence de disponibilité des informations et/ou de la présence de virus sur son site www.energy-observer.org.

Les sites extérieurs à ENERGY OBSERVER ayant un lien hypertexte avec le présent site ne sont pas sous contrôle de ENERGY OBSERVER qui décline par conséquent toute responsabilité quant à leur contenu. L'utilisateur est seul responsable de leur utilisation.

Lien hypertexte

La création de liens hypertexte vers le site www.energy-observer.org est soumise à l'accord préalable de ENERGY OBSERVER SAS. Pour toute demande, vous pouvez vous diriger vers les contacts donnés sur le site.

Messagerie

Pour toute remarque sur le fonctionnement du site www.energy-observer.org, vous pouvez envoyer un message à .

Important

Les messages que vous nous ferez parvenir par l'intermédiaire d'Internet peuvent être interceptés sur le réseau. Jusqu'à ce qu'ils nous parviennent, leur confidentialité ne peut être garantie.

Crédits

Fermer

Crédits

Crédit Photographies

© copyright photothèque Energy Observer -
Photos : Patrick AVAVIAN, Leah BALL, Jérémy BIDON, Kadeg BOUCHER, Pierrick CONTIN, Amadea KOSTRZEWA

Crédit Film de présentation

Image : Jeremie ELOY, Romain FROGÉ /Wanaii Films, Jean Charles GRANJON/Bonne Pioche, Julien VOIGT, Guillaume LE CORRE
Images 3D : Kadeg BOUCHER et Quentin CHICHE
Montage : Delphine COHEN
Direction artistique et graphisme : Cokau lab
Identité visuelle : Studio Be-Poles
Musique : Demusmaker
Mixage son : Rodolphe GERVAIS/Studio du faune
Réalisation : Jérôme DELAFOSSE

Crédit Web

Réalisation du site : DOUNY

Crédit Identité visuelle

Identité visuelle : Studio Be-Poles

Menu

Contact

Partenaires

  • AccorHotels
  • Thélem Assurances
  • Transport by Delanchy
  • Engie