Energy Observer quitte la France pour un voyage autour du monde de 4 ans en autonomie

Energy Observer, le premier navire aux énergies renouvelables et à l’hydrogène, a largué les amarres ce mardi 3 mars pour une odyssée de 4 années autour du monde.  À son bord pour quitter la cité corsaire, une équipe très étoffée a pris place : Ses deux leaders historiques, les deux capitaines de bordée, les ingénieurs embarqués mais aussi les ingénieurs d’Energy Observer Developments seront présents pour veiller à la mise en route de tous les systèmes innovants, dans une mer qui promet d’être encore difficile jusqu’au Portugal.

/

Une mise en jambe musclée mais indispensable pour profiter de la courte fenêtre dans le défilé de tempêtes qui balaient l’Atlantique Nord depuis des semaines. À l’horizon, 2020 s’annonce riche en couleurs et verra le navire français traverser 2 grands océans, réaliser 9 escales et ses deux leaders, Victorien Erussard et Jérôme Delafosse, courir le relais de la flamme Olympique au Japon début juillet.

De nouvelles technologies à bord
Après 3 ans de navigation en Europe pour tester et développer toutes ses technologies embarquées, Energy Observer a de nouveau été optimisé cet hiver. Equipé d’une nouvelle pile à combustible Toyota, de panneaux solaires supplémentaires notamment verticaux et sérigraphiés (portant la surface totale dédiée au solaire à 202m²), mais également de nouvelles hélices à pas variables et des deux ailes rigides Oceanwings® optimisées, Energy Observer qui combine plusieurs sources d’énergies renouvelables et un système de production et de stockage d’hydrogène vert, est prêt pour ses prochaines étapes de navigation en autonomie totale.

Des escales clefs pour documenter la révolution énergétique et hydrogène et toujours rencontrer les acteurs de la transition écologique

Ce sont 20 000 milles nautiques soit près de 37 000 km à parcourir en 2020, presque la circonférence de la terre. Après le Maroc, ou les Canaries, direction Saint-Barthélemy dans les Antilles françaises. La traversée du canal de Panama (et une escale dans la capitale éponyme) permettra à l’équipage de rejoindre Hawaï et enfin Tokyo, du 24 juillet au 9 août, pendant les Jeux Olympiques.

« Placé sous le signe de l’hydrogène, ces jeux seront l’occasion pour Energy Observer de témoigner des initiatives spectaculaires en la matière ! Par exemple, des investissements lourds ont été consentis en direction des infrastructures et des transports. Le gouvernement s’est fixé un objectif de 40 000 véhicules à pile à combustible en circulation dans le pays pour cette année et pas moins de 800 000 d’ici 2030. Une belle exemplarité en matière de mobilité propre ! » Président, capitaine et fondateur d’Energy Observer

La pile à combustible équipe déjà plus de 250.000 foyers japonais pour leur alimentation électrique. Plusieurs centrales de production d’hydrogène sont déjà installées. Air Liquide est un acteur essentiel de cette transition, avec de nombreux projets d’infrastructures, et Toyota fournira quelque 500 voitures ainsi qu’une centaine de bus hydrogène lors de ces Jeux.

Comme ses voisins coréens et chinois, le Japon a donc totalement basculé dans la révolution hydrogène, et Energy Observer souhaite apporter son témoignage à cette société propre et respectueuse, décentralisée, autonome et digitalisée à laquelle aspirent les générations à venir.

Documenter la transition écologique en Californie

Après cette étape historique de 3 semaines, une nouvelle traversée du Pacifique suivra, vers la Californie avec trois étapes principales, San Francisco en octobre, Los Angeles en novembre et San Diego en décembre.

« Cet État fait aujourd’hui preuve d’un esprit pionnier remarquable en matière d’énergie et de transition écologique, dans un pays largement nourri aux hydrocarbures par ailleurs. L’État de Californie particulièrement exposé aux changements climatiques, au stress hydrique, aux grands incendies ou à la montée des eaux a changé de cap et investit maintenant massivement dans les solutions durables que nous avons hâte de documenter à travers nos productions audiovisuelles » Jérôme Delafosse, Chef d’expédition et réalisateur

L’hydrogène y est aussi déployé de façon importante sur tout le littoral californien : en 2019, 7000 voitures fonctionnaient à l’hydrogène, avec un objectif de 5 millions de véhicules zéro émissions en 2030, contre 350 000 à ce jour.

À Los Angeles ont été conçus les premiers camions à hydrogène, et ce carburant devient largement disponible dans les stations-services. Le plus grand parc solaire du pays, Solar Star, compte plus de 1,7 millions de panneaux photovoltaïques et l’État de Californie s’est engagé dans le « 100% clean energy act » qui prévoit de passer de 30% aujourd’hui à près de 100% d’énergies renouvelables d’ici 2045 !

San Francisco est la ville modèle au niveau mondial en matière de traitement des déchets. Avec 80 % des déchets aujourd’hui recyclés, son ambition reste d’atteindre le 100% à la fin de l’année. San Francisco, c’est aussi et bien sûr l’économie numérique, mais aussi celle du partage des mobilités, de l’innovation technologique. Sous le Golden Gate Bridge, se construit le premier ferry en aluminium propulsé à l’hydrogène, Water-Go-Round, utilisant des technologies robustes mais similaires à celles déployées sur Energy Observer.

San Diego est une escale aussi importante pour le navire zéro émission, à cause de sa forte culture maritime née de la présence d’une immense base des Marines et de sa riche histoire liée à l’America’s Cup. Aujourd’hui, la ville bénéficie d’une activité universitaire importante, notamment grâce à l’University of San Diego dont les programmes et initiatives locales sont reconnus pour leur pertinence sur le changement climatique et la biodiversité. Avec les îles de Guadalupe, sanctuaire des requins blancs, la Mer de Cortès et ses baleines, San Diego est entourée de sites exceptionnels pour leur biodiversité : un paradis pour les plongeurs et les passionnés de squales. L’occasion de tourner des images spectaculaires et d’aller à la rencontre de celles et ceux qui s’engagent pour protéger cette biodiversité.

Newsletter

Fermer

Inscription à la Newsletter

Mentions légales

Fermer

Mentions légales

Conditions d'utilisation du site internet energy-observer.com

Vous êtes actuellement connecté au site internet de Energy Observer SAS.
L'utilisateur en ayant accès à ce site s'engage à se conformer aux présente conditions d'utilisation.

Informations éditeur :

Ce site est édité par :
ENERGY OBSERVER
Société par Actions Simplifiée au capital social de 800 000 euros,
Immatriculée au Registre des Sociétés de Saint-Malo sous le N° 812 988 020 RCS Saint-Malo,
Siège social: 40, rue de la Natière - 35400 Saint-Malo - France.
N° de Siren: 812 988 020

Direction de la communication corporate de ENERGY OBSERVER

6 bis, avenue Louis Martin
35400 Saint-Malo
France

Responsable de la publication : Victorien Erussard

Informations hébergeur :

Ce site est hébergé par :
GABOWEB
Société à Responsabilité Limitée au capital social de 10 000 euros
Immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Pontoise sous le N° B 502 435 563,
Siège social : 209 Parc des copistes, 20 Avenue Berthe Morisot – 95220 Herblay France.

Droits d'auteur / Copyright

Conformément à la Loi « Informatique et Libertés » modifiée n° 78-17 du 6 janvier 1978, les informations vous concernant sont destinées à la société ENERGY OBSERVER, responsable du traitement. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courriel à l'adresse électronique suivante : . En cas de rectification, une copie des informations telles que rectifiées sera communiquée à l'intéressé par voie électronique ou par courier

La présentation et chacun des éléments, y compris le nom de domaine, les marques, logos, enseignes, dessins, illustrations, photographies, textes, graphiques et autres fichiers apparaissant sur le présent site www.energy-observer.org, sont protégés par les lois en vigueur sur la propriété intellectuelle, et appartiennent à ENERGY OBSERVER SAS ou font l'objet d'une autorisation d'utilisation.

Aucun élément composant le site www.energy-observer.org ne peut être copié, reproduit, modifié, réédité, chargé, dénaturé, transmis ou distribué de quelque manière que ce soit, sous quelque support que ce soit, de façon partielle ou intégrale, sans l'autorisation écrite et préalable de ENERGY OBSERVER SAS à l'exception d'une stricte utilisation pour usage personnel, privé et non-commercial, sans modification des éléments présents sur le site www.energy-observer.org.

La mention suivante doit notamment apparaître sur toute copie autorisée de tout ou partie du contenu du site: "©Copyright ENERGY OBSERVER. Les photographies figurant sur le site www.energy-observer.org ne sont pas contractuelles."

Droits de ENERGY OBSERVER en sa qualité de producteur de bases de données

Tout, prospect ou partenaire dispose d’un droit personnel, non exclusif, incessible et intransmissible de consultation des informations contenues sur le site www.energy-observer.org pour ses propres besoins.

Il est autorisé à extraire et/ou réutiliser une partie du contenu de ce site à des fins personnelles de consultation, sous réserve que cette extraction et/ou réutilisation ne porte pas sur une partie, appréciée qualitativement ou quantitativement, substantielle du contenu de ce site. En outre, est également interdite l’extraction et/ou la réutilisation répétée du contenu, même non substantiel, de ce site.

Toute reproduction totale ou partielle du site à des fins autres est expressément prohibée par les articles L. 342-1 et L. 342-2 du Code de la propriété intellectuelle. Est également interdite la communication au public de tout ou partie du contenu du site, sous quelque forme et à destination de quelque public que ce soit.

En particulier, l’utilisation à des fins commerciales du contenu de ce site est expressément interdite.

Responsabilité

L'ensemble des informations accessibles via ce site sont fournies en l'état. ENERGY OBSERVER SAS ne donne aucune garantie, explicite ou implicite, et n'assume aucune responsabilité relative à l'utilisation de ces informations.

L'utilisateur est seul responsable de l'utilisation de telles informations.

ENERGY OBSERVER se réserve le droit de modifier à tout moment les présentes notamment en actualisant le site www.energy-observer.org.

ENERGY OBSERVER SAS ne pourra être responsable pour quel que dommage que ce soit tant direct qu'indirect, résultant d'une information contenue sur ce site.

L'utilisateur s'engage à ne transmettre sur ce site aucune information pouvant entraîner une responsabilité civile ou pénale et s'engage à ce titre à ne pas divulguer via ce site des informations illégales, contraires à l'ordre public ou diffamatoires.

ENERGY OBSERVER SAS met tout en œuvre pour offrir aux utilisateurs des informations et/ou des outils disponibles et vérifiés, mais ne saurait être tenue pour responsable des erreurs, d’une absence de disponibilité des informations et/ou de la présence de virus sur son site www.energy-observer.org.

Les sites extérieurs à ENERGY OBSERVER ayant un lien hypertexte avec le présent site ne sont pas sous contrôle de ENERGY OBSERVER qui décline par conséquent toute responsabilité quant à leur contenu. L'utilisateur est seul responsable de leur utilisation.

Lien hypertexte

La création de liens hypertexte vers le site www.energy-observer.org est soumise à l'accord préalable de ENERGY OBSERVER SAS. Pour toute demande, vous pouvez vous diriger vers les contacts donnés sur le site.

Messagerie

Pour toute remarque sur le fonctionnement du site www.energy-observer.org, vous pouvez envoyer un message à .

Important

Les messages que vous nous ferez parvenir par l'intermédiaire d'Internet peuvent être interceptés sur le réseau. Jusqu'à ce qu'ils nous parviennent, leur confidentialité ne peut être garantie.

Crédits

Fermer

Crédits

Crédit Photographies

© copyright photothèque Energy Observer -
Photos : Patrick AVAVIAN, Leah BALL, Jérémy BIDON, Kadeg BOUCHER, Pierrick CONTIN, Amadea KOSTRZEWA

Crédit Film de présentation

Image : Jeremie ELOY, Romain FROGÉ /Wanaii Films, Jean Charles GRANJON/Bonne Pioche, Julien VOIGT, Guillaume LE CORRE
Images 3D : Kadeg BOUCHER et Quentin CHICHE
Montage : Delphine COHEN
Direction artistique et graphisme : Cokau lab
Identité visuelle : Studio Be-Poles
Musique : Demusmaker
Mixage son : Rodolphe GERVAIS/Studio du faune
Réalisation : Jérôme DELAFOSSE

Crédit Web

Réalisation du site : DOUNY

Crédit Identité visuelle

Identité visuelle : Studio Be-Poles

Menu

Contact

Partenaires

  • AccorHotels
  • Thélem Assurances
  • Transport by Delanchy
  • Engie