Energy Observer, 3 ans depuis sa mise à l’eau et un ambassadeur des solutions alternatives pour le futur

Le navire se trouve à mi-parcours de la première transatlantique réalisée aux énergies renouvelables et à l’hydrogène. Un “anniversaire” qui survient dans un contexte mondial difficile mais qui montre que des initiatives concrètes sont déjà en route pour repenser notre monde de façon plus harmonieuse. Interview croisée pour décrypter ce moment charnière avec Victorien Erussard et Jérôme Delafosse.

3 ans déjà depuis la mise à l’eau d’Energy Observer ! Quels sont les éléments qui ont marqué ces premières pages de l’histoire du navire ?

Victorien Erussard (V.E.) : “En premier lieu les défis technologiques, car ce qui semblait impossible il y a quelques années est devenu une réalité : du premier système de production d’hydrogène vert embarqué en 2017, autosuffisant et sans émissions carbone sur la nature, jusqu’à la première navigation au Svalbard sans énergies fossiles en 2019.

Notre responsabilité est double : tester et valider des technologies pour les rendre accessibles au plus grand nombre, et permettre aux gens de se projeter dans un futur plus responsable, plus solidaire avec des solutions concrètes. Mais également aller à la rencontre de celles et ceux qui s’engagent et développent des initiatives intelligentes, résilientes à travers nos contenus audiovisuels. »

Jérôme Delafosse (J.D.) : “En effet, cette aventure humaine nous a permis de mener une Odyssée positive en mer comme sur terre à la rencontre des femmes et des hommes qui réinventent l’énergie, l’agriculture, l’économie, la solidarité, et ceux qui trouvent des solutions pour protéger la biodiversité.

Notre navire est un laboratoire technologique, mais c’est aussi un symbole qui préfigure le monde de demain : ne consommer que l’énergie que l’on produit, produire massivement des énergies vertes à un coût accessible, valoriser les personnes qui font, qui mettent leur savoir-faire au service de Solutions concrètes pour la transition énergétique, sociale et environnementale. »

Cette première phase de l’odyssée de 3 ans en Europe a vraiment permis de tester et de valider nos technologies à bord, pour pouvoir dorénavant les déployer à grande échelle en mer comme à terre.

©Energy Observer Productions - Amélie Conty

C’est un anniversaire un peu particulier, car le bateau est en train d’accomplir sa première transatlantique et vous n’avez pas pu embarquer. Que souhaitez-vous à l’équipage ?

V.E. : «C’est la plus grande distance que le bateau va parcourir en totale autonomie à ce jour ! Et de plus, uniquement propulsé aux énergies renouvelables et à l’hydrogène. Un signal fort, un challenge incroyable pour le bateau comme pour l’équipage (notamment les marins que nous sommes 😊).

Evidemment j’aurais beaucoup aimé être à bord pour cette première transocéanique, mais nous avons préféré préserver la santé de l’équipage et respecter les règles de confinement.

L’équipage suit les directives gouvernementales et sanitaires et n’a pas mis le pied à terre depuis plus de 20 jours. C’est un challenge pour eux, car ils ne devaient pas partir aussi longtemps, ils sont éloignés de leurs familles et ont dû trouver des moyens d’être autonomes pour produire leur propre eau potable et optimiser l’avitaillement car certains pays refusaient même que le bateau reste au mouillage.

Nous sommes en contact quotidien avec eux, et savons que même si c’est dur, ils sont en train de mettre en œuvre des solutions concrètes à bord du navire. C’est une aventure unique !“

©Energy Observer Productions - Amélie Conty

J.D. : « Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait” : c’est un peu la devise d’Energy Observer depuis le début de l’Odyssée !

Bien sûr j’aimerais être à bord avec l’équipage, vivre ces moments historiques avec eux. Mais la résilience c’est aussi savoir s’adapter aux situations difficiles, et cette crise nous rappelle à l’ordre, nous enjoint à faire preuve d’humilité et de passer nos besoins individuels après des causes plus grandes.

Energy Observer n’est pas l’histoire de 2 fondateurs, c’est une aventure humaine avec des marins, des ingénieurs, des explorateurs, et surtout des gens passionnés ! C’est cette diversité de talents et de personnalités, ce mix humain, qui fait aussi notre force et qui nous permet de nous adapter à toutes les situations, à l’image du mix technologique à bord du bateau. »

La crise sanitaire actuelle nous interroge – entre autres – tant sur nos modes de vie et notre rapport à la nature. Comment les Objectifs de développement durable peuvent-ils nous aider à imaginer et construire le monde d’après ?

V.E. : « Le fait que cette crise sanitaire soit très rapidement devenue une crise économique et sociale mondiale montre que tout est lié, à l’image de l’interdépendance des piliers du développement durable : à un problème complexe ne peut être apportée une réponse qui porterait uniquement sur l’écologie, l’économie ou l’égalité sociale.

Il faut non seulement changer notre modèle de production, mais nos modes de vie, notre rapport à l’environnement, au développement, à la santé, etc. Les 17 ODD trouvent aujourd’hui une traduction concrète et dramatique dans la crise du Covid-19, et ils constituent notre meilleur atout pour sortir grandi de cette situation.

Cette crise sans précédent doit nous conduire à être plus responsables à l’échelle individuelle et collective, à challenger nos modèles actuels et à poser les fondements du « monde d’après » pour le bien-être des peuples et de nos enfants, dans le respect de notre planète. »

Cette crise est écologique autant que sanitaire, et nous met en garde tout en nous offrant une opportunité unique pour aller de l’avant et construire un monde plus juste.

J.D. : « Ce monde-là, nous y réfléchissons depuis longtemps avec Energy Observer ! En tant que premier ambassadeur des Objectifs de développement durable, nous pensons que ces 17 objectifs démontrent toutes leur pertinence pour comprendre la crise et travailler à un futur plus durable.

Nous souhaitons à notre échelle, poursuivre notre mission et bien entendu partager toutes les solutions que nous avons pu identifier pour agir de façon intelligente sur tous les aspects des transitions : climatique à travers le déploiement d’énergies propres et d’hydrogène vert, mais aussi globalement écologique et sociale. »

Pour aller plus loin :

Energy Observer Solutions, la web-série de celles et ceux qui transforment le monde. 

© Olivier Borde

Newsletter

Fermer

Inscription à la Newsletter

Mentions légales

Fermer

Mentions légales

Conditions d'utilisation du site internet energy-observer.com

Vous êtes actuellement connecté au site internet de Energy Observer SAS.
L'utilisateur en ayant accès à ce site s'engage à se conformer aux présente conditions d'utilisation.

Informations éditeur :

Ce site est édité par :
ENERGY OBSERVER
Société par Actions Simplifiée au capital social de 800 000 euros,
Immatriculée au Registre des Sociétés de Saint-Malo sous le N° 812 988 020 RCS Saint-Malo,
Siège social: 27, quai Duguay Trouin - 35400 Saint-Malo - France.
N° de Siren: 812 988 020

Direction de la communication corporate de ENERGY OBSERVER

6 bis, avenue Louis Martin
35400 Saint-Malo
France

Responsable de la publication : Victorien Erussard

Informations hébergeur :

Ce site est hébergé par :
GABOWEB
Société à Responsabilité Limitée au capital social de 10 000 euros
Immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Pontoise sous le N° B 502 435 563,
Siège social : 209 Parc des copistes, 20 Avenue Berthe Morisot – 95220 Herblay France.

Droits d'auteur / Copyright

Conformément à la Loi « Informatique et Libertés » modifiée n° 78-17 du 6 janvier 1978, les informations vous concernant sont destinées à la société ENERGY OBSERVER, responsable du traitement. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courriel à l'adresse électronique suivante : . En cas de rectification, une copie des informations telles que rectifiées sera communiquée à l'intéressé par voie électronique ou par courier

La présentation et chacun des éléments, y compris le nom de domaine, les marques, logos, enseignes, dessins, illustrations, photographies, textes, graphiques et autres fichiers apparaissant sur le présent site www.energy-observer.org, sont protégés par les lois en vigueur sur la propriété intellectuelle, et appartiennent à ENERGY OBSERVER SAS ou font l'objet d'une autorisation d'utilisation.

Aucun élément composant le site www.energy-observer.org ne peut être copié, reproduit, modifié, réédité, chargé, dénaturé, transmis ou distribué de quelque manière que ce soit, sous quelque support que ce soit, de façon partielle ou intégrale, sans l'autorisation écrite et préalable de ENERGY OBSERVER SAS à l'exception d'une stricte utilisation pour usage personnel, privé et non-commercial, sans modification des éléments présents sur le site www.energy-observer.org.

La mention suivante doit notamment apparaître sur toute copie autorisée de tout ou partie du contenu du site: "©Copyright ENERGY OBSERVER. Les photographies figurant sur le site www.energy-observer.org ne sont pas contractuelles."

Droits de ENERGY OBSERVER en sa qualité de producteur de bases de données

Tout, prospect ou partenaire dispose d’un droit personnel, non exclusif, incessible et intransmissible de consultation des informations contenues sur le site www.energy-observer.org pour ses propres besoins.

Il est autorisé à extraire et/ou réutiliser une partie du contenu de ce site à des fins personnelles de consultation, sous réserve que cette extraction et/ou réutilisation ne porte pas sur une partie, appréciée qualitativement ou quantitativement, substantielle du contenu de ce site. En outre, est également interdite l’extraction et/ou la réutilisation répétée du contenu, même non substantiel, de ce site.

Toute reproduction totale ou partielle du site à des fins autres est expressément prohibée par les articles L. 342-1 et L. 342-2 du Code de la propriété intellectuelle. Est également interdite la communication au public de tout ou partie du contenu du site, sous quelque forme et à destination de quelque public que ce soit.

En particulier, l’utilisation à des fins commerciales du contenu de ce site est expressément interdite.

Responsabilité

L'ensemble des informations accessibles via ce site sont fournies en l'état. ENERGY OBSERVER SAS ne donne aucune garantie, explicite ou implicite, et n'assume aucune responsabilité relative à l'utilisation de ces informations.

L'utilisateur est seul responsable de l'utilisation de telles informations.

ENERGY OBSERVER se réserve le droit de modifier à tout moment les présentes notamment en actualisant le site www.energy-observer.org.

ENERGY OBSERVER SAS ne pourra être responsable pour quel que dommage que ce soit tant direct qu'indirect, résultant d'une information contenue sur ce site.

L'utilisateur s'engage à ne transmettre sur ce site aucune information pouvant entraîner une responsabilité civile ou pénale et s'engage à ce titre à ne pas divulguer via ce site des informations illégales, contraires à l'ordre public ou diffamatoires.

ENERGY OBSERVER SAS met tout en œuvre pour offrir aux utilisateurs des informations et/ou des outils disponibles et vérifiés, mais ne saurait être tenue pour responsable des erreurs, d’une absence de disponibilité des informations et/ou de la présence de virus sur son site www.energy-observer.org.

Les sites extérieurs à ENERGY OBSERVER ayant un lien hypertexte avec le présent site ne sont pas sous contrôle de ENERGY OBSERVER qui décline par conséquent toute responsabilité quant à leur contenu. L'utilisateur est seul responsable de leur utilisation.

Lien hypertexte

La création de liens hypertexte vers le site www.energy-observer.org est soumise à l'accord préalable de ENERGY OBSERVER SAS. Pour toute demande, vous pouvez vous diriger vers les contacts donnés sur le site.

Messagerie

Pour toute remarque sur le fonctionnement du site www.energy-observer.org, vous pouvez envoyer un message à .

Important

Les messages que vous nous ferez parvenir par l'intermédiaire d'Internet peuvent être interceptés sur le réseau. Jusqu'à ce qu'ils nous parviennent, leur confidentialité ne peut être garantie.

Crédits

Fermer

Crédits

Crédit Photographies

© copyright photothèque Energy Observer -
Photos : Patrick AVAVIAN, Leah BALL, Jérémy BIDON, Kadeg BOUCHER, Pierrick CONTIN, Amadea KOSTRZEWA

Crédit Film de présentation

Image : Jeremie ELOY, Romain FROGÉ /Wanaii Films, Jean Charles GRANJON/Bonne Pioche, Julien VOIGT, Guillaume LE CORRE
Images 3D : Kadeg BOUCHER et Quentin CHICHE
Montage : Delphine COHEN
Direction artistique et graphisme : Cokau lab
Identité visuelle : Studio Be-Poles
Musique : Demusmaker
Mixage son : Rodolphe GERVAIS/Studio du faune
Réalisation : Jérôme DELAFOSSE

Crédit Web

Réalisation du site : DOUNY

Crédit Identité visuelle

Identité visuelle : Studio Be-Poles

Menu

Contact

Partenaires

  • AccorHotels
  • Thélem Assurances
  • Transport by Delanchy
  • Engie