Energy Observer à Londres pour le grand final de son tour d’Europe du Nord

Après 18 000 milles nautiques depuis son départ de Saint-Malo en 2017, Energy Observer a rejoint Londres pour la dernière étape de son tour 2019 en Europe du Nord. Ce laboratoire flottant qui préfigure des systèmes énergétiques de demain, est amarré sous Tower Bridge, un emplacement exceptionnel au cœur de la capitale après une arrivée remarquée sur la Tamise. Il est accompagné de son exposition itinérante installée à St. Katharine Docks et accessible librement au grand public.

L’expédition en Europe du Nord a été marquée par de nombreux temps forts dont la navigation en août dernier vers le Spitzberg (Arctique) en complète autonomie, uniquement propulsée aux énergies renouvelables et à l’hydrogène, sans émissions, sans particules fines et sans bruits. Une première mondiale !

« L’Odyssée pour le futur d’Energy Observer a pour objectifs l’accélération de la transition énergétique grâce au déploiement des énergies renouvelables et de l’hydrogène vert, ainsi que la mise en œuvre des 17 Objectifs de développement durable fixés par l’ONU à l’Agenda 2030. Cette étape au Svalbard, véritable baromètre climatique mondial où la température augmente 2 à 3 fois plus vite qu’ailleurs, nous a rappelé l’urgence d’une mobilisation générale et des solutions dorénavant accessibles pour accélérer la nécessaire transition écologique et énergétique. » Jérôme Delafosse, Chef d’expédition d’Energy Observer et réalisateur

Cette 3ème année de navigation s’achève au sein de la capitale britannique, qui déploie une ambitieuse politique pour accompagner sa transition énergétique grâce à l’hydrogène et aux énergies renouvelables. La ville abrite également le siège de l’Organisation Maritime Internationale, qui est à l’initiative d’objectifs de réduction de la vitesse des navires de transport maritime pour réduire l’émission de CO2 du secteur.

« Londres, dernière étape de navigation en Europe du Nord. Que de chemin parcouru ! Energy Observer a pu découvrir les nombreuses initiatives portées par les grandes capitales d’Europe du Nord en termes de transition énergétique et environnementale. Nous avons également au terme d’une navigation de 5700 km relié Saint-Pétersbourg au Spitzberg en Arctique en autonomie totale ! Un moment symbolique fort qui nous rappelle l’urgence d’agir face au changement climatique particulièrement visible dans cette zone polaire. Nous sommes heureux d’arriver au Royaume-Uni pour découvrir toutes les initiatives mises en place comme le tout premier train hydrogène HydroFLEX, prototype de trains qui remplaceront ceux circulant au diesel pour décarboner ainsi le réseau ferroviaire britannique d’ici 2040. Et honorés de la présence de l’IRENA et de l’OMI à cette conférence de presse qui jouent chacun un rôle majeur dans la transition énergétique sur terre comme en mer. » Victorien Erussard, Président, fondateur et capitaine d’Energy Observer

© Anthony Jones / Lloyd Images / Energy Observer

Au Royaume-Uni, depuis plusieurs années, entreprises privées et pouvoirs publics se sont engagés dans le développement des énergies renouvelables. Ainsi, le pays a réduit ses émissions de CO2 de 38 % depuis 1990. C’est mieux qu’aucun autre pays industrialisé ! 2019 est annoncée comme l’année au cours de laquelle les énergies renouvelables dépasseront les énergies fossiles pour la première fois. Avec pour objectifs de porter à 80 % la part des renouvelables d’ici 2030 — dont la moitié d’énergie éolienne en mer — et d’atteindre la neutralité carbone en 2050.

Energy Observer fonctionne grâce à un mix énergétique révolutionnaire composé de trois sources d’énergies renouvelables (solaire, éolien, hydro-génération) et d’une chaîne complète d’hydrogène décarboné (produit par électrolyse de l’eau de mer). Le bateau n’émet ainsi aucun CO2, aucune particules fines et aucun bruit qui pourrait désorienter la faune sous-marine.

Les ailes OceanWings ont fait leur preuve notamment dans la navigation en arctique, permettant d’optimiser l’apport énergétique du vent (jusqu’à 42 %) et économiser l’énergie traditionnellement allouée à la propulsion du bateau, permettant ainsi de produire de l’hydrogène tout en navigant.

L’hydrogène décarboné possède un potentiel immense pour accompagner une transition énergétique durable. La diversité est source de résilience, ainsi le mix énergétique développé à bord d’Energy Observer montre que des alternatives crédibles aux énergies fossiles existent, et peuvent être développées à terre comme en mer.

Energy Observer, laboratoire des clean tech a mis en place et testé des systèmes performants. Il propose ainsi des solutions viables pour accélérer la transition énergétique, l’un des plus gros défis du XXIème siècle.

« Energy Observer montre qu’avec les innovations et les technologies disponibles aujourd’hui, il est possible d’accélérer le développement de solutions « bas carbone » pour atteindre nos objectifs en matière de climat et de développement durable », a déclaré Francesco La Camera, directeur général de l’IRENA. « L’hydrogène basé sur les énergies renouvelables est très prometteur dans le contexte de la décarbonisation des transports et d’autres secteurs difficiles à électrifier. Ce bateau souligne le fait que la transition énergétique offre de nouvelles opportunités dans tous les secteurs d’utilisation finale ».

« L’OMI a adopté une première stratégie visant à réduire, puis à éliminer progressivement, les émissions de gaz à effet de serre provenant du transport maritime international. La stratégie de l’OMI devrait entraîner une nouvelle révolution de la propulsion des navires. À l’OMI, nous adoptons une approche pragmatique. L’OMI participe à plusieurs grands projets mondiaux qui rassemblent les États membres et l’industrie pour promouvoir l’adoption de nouvelles technologies et le transfert de technologies. La stratégie de l’OMI en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre des navires a envoyé un signal clair aux innovateurs : c’est la voie à suivre. Toutefois, il convient d’accélérer l’action si l’on veut atteindre ses objectifs.» Kitack Lim, Secrétaire Général de l’OMI (Organisation Maritime Internationale)

« L’équipe d’Energy Observer a déjà eu l’occasion de présenter le projet lors de la dernière réunion du Comité de protection du milieu marin (MEPC) à l’OMI. Cet événement aujourd’hui rend les choses concrètes et confirme la faisabilité d’un transport maritime sans émissions. Ce navire témoigne également de l’engagement politique de la France sur la question de la réduction des émissions de carbone dans le secteur maritime. Energy Observer est une vitrine technologique du savoir-faire industriel français et de la dynamique de l’ensemble des entreprises et institutions françaises engagées dans la transition énergétique. Afin d’atteindre les objectifs de la stratégie de l’OMI, les nouveaux navires devront utiliser ces technologies demain ». S.E. Geneviève Van Rossum, Ambassadrice de France auprès de l’OMI

Partenaire hôte

Newsletter

Fermer

Inscription à la Newsletter

Mentions légales

Fermer

Mentions légales

Conditions d'utilisation du site internet energy-observer.com

Vous êtes actuellement connecté au site internet de Energy Observer SAS.
L'utilisateur en ayant accès à ce site s'engage à se conformer aux présente conditions d'utilisation.

Informations éditeur :

Ce site est édité par :
ENERGY OBSERVER
Société par Actions Simplifiée au capital social de 800 000 euros,
Immatriculée au Registre des Sociétés de Saint-Malo sous le N° 812 988 020 RCS Saint-Malo,
Siège social: 40, rue de la Natière - 35400 Saint-Malo - France.
N° de Siren: 812 988 020

Direction de la communication corporate de ENERGY OBSERVER

6 bis, avenue Louis Martin
35400 Saint-Malo
France

Responsable de la publication : Victorien Erussard

Informations hébergeur :

Ce site est hébergé par :
GABOWEB
Société à Responsabilité Limitée au capital social de 10 000 euros
Immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Pontoise sous le N° B 502 435 563,
Siège social : 209 Parc des copistes, 20 Avenue Berthe Morisot – 95220 Herblay France.

Droits d'auteur / Copyright

Conformément à la Loi « Informatique et Libertés » modifiée n° 78-17 du 6 janvier 1978, les informations vous concernant sont destinées à la société ENERGY OBSERVER, responsable du traitement. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courriel à l'adresse électronique suivante : . En cas de rectification, une copie des informations telles que rectifiées sera communiquée à l'intéressé par voie électronique ou par courier

La présentation et chacun des éléments, y compris le nom de domaine, les marques, logos, enseignes, dessins, illustrations, photographies, textes, graphiques et autres fichiers apparaissant sur le présent site www.energy-observer.org, sont protégés par les lois en vigueur sur la propriété intellectuelle, et appartiennent à ENERGY OBSERVER SAS ou font l'objet d'une autorisation d'utilisation.

Aucun élément composant le site www.energy-observer.org ne peut être copié, reproduit, modifié, réédité, chargé, dénaturé, transmis ou distribué de quelque manière que ce soit, sous quelque support que ce soit, de façon partielle ou intégrale, sans l'autorisation écrite et préalable de ENERGY OBSERVER SAS à l'exception d'une stricte utilisation pour usage personnel, privé et non-commercial, sans modification des éléments présents sur le site www.energy-observer.org.

La mention suivante doit notamment apparaître sur toute copie autorisée de tout ou partie du contenu du site: "©Copyright ENERGY OBSERVER. Les photographies figurant sur le site www.energy-observer.org ne sont pas contractuelles."

Droits de ENERGY OBSERVER en sa qualité de producteur de bases de données

Tout, prospect ou partenaire dispose d’un droit personnel, non exclusif, incessible et intransmissible de consultation des informations contenues sur le site www.energy-observer.org pour ses propres besoins.

Il est autorisé à extraire et/ou réutiliser une partie du contenu de ce site à des fins personnelles de consultation, sous réserve que cette extraction et/ou réutilisation ne porte pas sur une partie, appréciée qualitativement ou quantitativement, substantielle du contenu de ce site. En outre, est également interdite l’extraction et/ou la réutilisation répétée du contenu, même non substantiel, de ce site.

Toute reproduction totale ou partielle du site à des fins autres est expressément prohibée par les articles L. 342-1 et L. 342-2 du Code de la propriété intellectuelle. Est également interdite la communication au public de tout ou partie du contenu du site, sous quelque forme et à destination de quelque public que ce soit.

En particulier, l’utilisation à des fins commerciales du contenu de ce site est expressément interdite.

Responsabilité

L'ensemble des informations accessibles via ce site sont fournies en l'état. ENERGY OBSERVER SAS ne donne aucune garantie, explicite ou implicite, et n'assume aucune responsabilité relative à l'utilisation de ces informations.

L'utilisateur est seul responsable de l'utilisation de telles informations.

ENERGY OBSERVER se réserve le droit de modifier à tout moment les présentes notamment en actualisant le site www.energy-observer.org.

ENERGY OBSERVER SAS ne pourra être responsable pour quel que dommage que ce soit tant direct qu'indirect, résultant d'une information contenue sur ce site.

L'utilisateur s'engage à ne transmettre sur ce site aucune information pouvant entraîner une responsabilité civile ou pénale et s'engage à ce titre à ne pas divulguer via ce site des informations illégales, contraires à l'ordre public ou diffamatoires.

ENERGY OBSERVER SAS met tout en œuvre pour offrir aux utilisateurs des informations et/ou des outils disponibles et vérifiés, mais ne saurait être tenue pour responsable des erreurs, d’une absence de disponibilité des informations et/ou de la présence de virus sur son site www.energy-observer.org.

Les sites extérieurs à ENERGY OBSERVER ayant un lien hypertexte avec le présent site ne sont pas sous contrôle de ENERGY OBSERVER qui décline par conséquent toute responsabilité quant à leur contenu. L'utilisateur est seul responsable de leur utilisation.

Lien hypertexte

La création de liens hypertexte vers le site www.energy-observer.org est soumise à l'accord préalable de ENERGY OBSERVER SAS. Pour toute demande, vous pouvez vous diriger vers les contacts donnés sur le site.

Messagerie

Pour toute remarque sur le fonctionnement du site www.energy-observer.org, vous pouvez envoyer un message à .

Important

Les messages que vous nous ferez parvenir par l'intermédiaire d'Internet peuvent être interceptés sur le réseau. Jusqu'à ce qu'ils nous parviennent, leur confidentialité ne peut être garantie.

Crédits

Fermer

Crédits

Crédit Photographies

© copyright photothèque Energy Observer -
Photos : Patrick AVAVIAN, Leah BALL, Jérémy BIDON, Kadeg BOUCHER, Pierrick CONTIN, Amadea KOSTRZEWA

Crédit Film de présentation

Image : Jeremie ELOY, Romain FROGÉ /Wanaii Films, Jean Charles GRANJON/Bonne Pioche, Julien VOIGT, Guillaume LE CORRE
Images 3D : Kadeg BOUCHER et Quentin CHICHE
Montage : Delphine COHEN
Direction artistique et graphisme : Cokau lab
Identité visuelle : Studio Be-Poles
Musique : Demusmaker
Mixage son : Rodolphe GERVAIS/Studio du faune
Réalisation : Jérôme DELAFOSSE

Crédit Web

Réalisation du site : DOUNY

Crédit Identité visuelle

Identité visuelle : Studio Be-Poles

Menu

Contact

Partenaires

  • AccorHotels
  • Thélem Assurances
  • Transport by Delanchy
  • Engie