Les jardins de Nemo

Lors de son Odyssée Italienne, l’équipe Energy Observer est partie à Noli sur la côte Ligure à la découverte des « jardins de Nemo », un laboratoire dédié à l’agriculture du futur, tout droit sorti d’un roman de Jules Verne. Jérôme Delafosse, chef d’expédition nous raconte sa rencontre à quelques mètres sous les mers avec Gianni Fontanesi, agriculteur sous-marin.

« Des serres aquatiques en forme de sphères de deux mètres de diamètre, installées entre 6 et 10 mètres de profondeur et solidement ancrées au sol par des chaines pour résister aux tempêtes. Elles portent toutes le nom d’un Océan : Arctique, Antarctique, Pacifique, Indien… À l’intérieur de chaque dôme, on distingue des plongeurs en train de jardiner de jeunes pousses vert tendre.

/

Je glisse sous la sphère, retire mon masque, mon détendeur, pour me retrouver à l’air libre face à Gianni Fontanesi, en charge du projet. «Ce laboratoire unique au monde a été créé par Sergio Gamberini, m’explique-t-il, fondateur d’Ocean Reef, une société qui fabrique du matériel de plongée sous-marine… Cultiver des plantes sous l’eau, cette idée folle est née d’une blague avec un ami agriculteur, mais il l’a fait…»

/

Quelques années plus tard, après des séries de tests au cours desquels il a fallu déterminer le type de semences, de substrat, l’équipe des jardins de Nemo a connu des succès et des échecs… Mais le système actuel qui fonctionne sur le modèle de l’hydroponie (culture hors-sol) a fait ses preuves et peut maintenant être reproduit.

Une oasis sous-marine à quelques mètres des transats de la riviera italienne

L’air est chaud, à 26 degrés, et, autour de moi dans un tuyau en forme de spirale muni de petits godets,  je découvre des plants de basilic, de sauge, d’aloe vera, de quinoa, différentes variétés de plantes médicinales, des fraisiers même. Gianni m’explique que sous l’eau il n’y a pas de problème de gel, d’insectes, ni de sécheresse. Ici tout est analysé en temps réel, grâce à des sondes et des caméras reliées en wifi avec la surface nous pouvons tout contrôler, même l’ensoleillement. L’autre grand succès de ce projet est que les jardins de Nemo fonctionnent comme un récif artificiel, l’installation attire de nombreuses espèces marines comme des hippocampes, des raies, des poulpes, et de nombreux poissons.

/

Rêve ou espoir contre la désertification ?

Réalisé en collaboration avec le département d’agronomie de l’Université de Pise, la réussite technologique pourrait permettre l’implantation de ces potagers sous-marins, pour produire des légumes en grande quantité dans des zones désertique où toute forme d’agriculture est impossible, dans la péninsule arabique ou en Afrique de l’Est par exemple. Le système reste abordable, chaque sphère coute 6000 euros, dôme, lest, système hydroponique, lumière et ventilateur inclus. En outre les installations sont accessibles en apnée du fait de la faible profondeur. Mais avant nous devons reproduire ce système pour le tester sous d’autres latitudes, poursuit Gianni. Si on ignore encore quel est l’avenir de cette experience hors du commun, elle a un grand intérêt chercher des solutions pour l’avenir de planète, car demain il faudra nourrir 9 milliards d’êtres humains. »

Retrouvez cette rencontre sous-marine cette automne sur Planète+ dans « L’Odyssée pour le futur », la série événement d’Energy Observer.

Newsletter

Fermer

Inscription à la Newsletter

Mentions légales

Fermer

Mentions légales

Conditions d'utilisation du site internet energy-observer.com

Vous êtes actuellement connecté au site internet de Energy Observer SAS.
L'utilisateur en ayant accès à ce site s'engage à se conformer aux présente conditions d'utilisation.

Informations éditeur :

Ce site est édité par :
ENERGY OBSERVER
Société par Actions Simplifiée au capital social de 800 000 euros,
Immatriculée au Registre des Sociétés de Saint-Malo sous le N° 812 988 020 RCS Saint-Malo,
Siège social: 40, rue de la Natière - 35400 Saint-Malo - France.
N° de Siren: 812 988 020

Direction de la communication corporate de ENERGY OBSERVER

6 bis, avenue Louis Martin
35400 Saint-Malo
France

Responsable de la publication : Victorien Erussard

Informations hébergeur :

Ce site est hébergé par :
GABOWEB
Société à Responsabilité Limitée au capital social de 10 000 euros
Immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Pontoise sous le N° B 502 435 563,
Siège social : 209 Parc des copistes, 20 Avenue Berthe Morisot – 95220 Herblay France.

Droits d'auteur / Copyright

Conformément à la Loi « Informatique et Libertés » modifiée n° 78-17 du 6 janvier 1978, les informations vous concernant sont destinées à la société ENERGY OBSERVER, responsable du traitement. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courriel à l'adresse électronique suivante : . En cas de rectification, une copie des informations telles que rectifiées sera communiquée à l'intéressé par voie électronique ou par courier

La présentation et chacun des éléments, y compris le nom de domaine, les marques, logos, enseignes, dessins, illustrations, photographies, textes, graphiques et autres fichiers apparaissant sur le présent site www.energy-observer.org, sont protégés par les lois en vigueur sur la propriété intellectuelle, et appartiennent à ENERGY OBSERVER SAS ou font l'objet d'une autorisation d'utilisation.

Aucun élément composant le site www.energy-observer.org ne peut être copié, reproduit, modifié, réédité, chargé, dénaturé, transmis ou distribué de quelque manière que ce soit, sous quelque support que ce soit, de façon partielle ou intégrale, sans l'autorisation écrite et préalable de ENERGY OBSERVER SAS à l'exception d'une stricte utilisation pour usage personnel, privé et non-commercial, sans modification des éléments présents sur le site www.energy-observer.org.

La mention suivante doit notamment apparaître sur toute copie autorisée de tout ou partie du contenu du site: "©Copyright ENERGY OBSERVER. Les photographies figurant sur le site www.energy-observer.org ne sont pas contractuelles."

Droits de ENERGY OBSERVER en sa qualité de producteur de bases de données

Tout, prospect ou partenaire dispose d’un droit personnel, non exclusif, incessible et intransmissible de consultation des informations contenues sur le site www.energy-observer.org pour ses propres besoins.

Il est autorisé à extraire et/ou réutiliser une partie du contenu de ce site à des fins personnelles de consultation, sous réserve que cette extraction et/ou réutilisation ne porte pas sur une partie, appréciée qualitativement ou quantitativement, substantielle du contenu de ce site. En outre, est également interdite l’extraction et/ou la réutilisation répétée du contenu, même non substantiel, de ce site.

Toute reproduction totale ou partielle du site à des fins autres est expressément prohibée par les articles L. 342-1 et L. 342-2 du Code de la propriété intellectuelle. Est également interdite la communication au public de tout ou partie du contenu du site, sous quelque forme et à destination de quelque public que ce soit.

En particulier, l’utilisation à des fins commerciales du contenu de ce site est expressément interdite.

Responsabilité

L'ensemble des informations accessibles via ce site sont fournies en l'état. ENERGY OBSERVER SAS ne donne aucune garantie, explicite ou implicite, et n'assume aucune responsabilité relative à l'utilisation de ces informations.

L'utilisateur est seul responsable de l'utilisation de telles informations.

ENERGY OBSERVER se réserve le droit de modifier à tout moment les présentes notamment en actualisant le site www.energy-observer.org.

ENERGY OBSERVER SAS ne pourra être responsable pour quel que dommage que ce soit tant direct qu'indirect, résultant d'une information contenue sur ce site.

L'utilisateur s'engage à ne transmettre sur ce site aucune information pouvant entraîner une responsabilité civile ou pénale et s'engage à ce titre à ne pas divulguer via ce site des informations illégales, contraires à l'ordre public ou diffamatoires.

ENERGY OBSERVER SAS met tout en œuvre pour offrir aux utilisateurs des informations et/ou des outils disponibles et vérifiés, mais ne saurait être tenue pour responsable des erreurs, d’une absence de disponibilité des informations et/ou de la présence de virus sur son site www.energy-observer.org.

Les sites extérieurs à ENERGY OBSERVER ayant un lien hypertexte avec le présent site ne sont pas sous contrôle de ENERGY OBSERVER qui décline par conséquent toute responsabilité quant à leur contenu. L'utilisateur est seul responsable de leur utilisation.

Lien hypertexte

La création de liens hypertexte vers le site www.energy-observer.org est soumise à l'accord préalable de ENERGY OBSERVER SAS. Pour toute demande, vous pouvez vous diriger vers les contacts donnés sur le site.

Messagerie

Pour toute remarque sur le fonctionnement du site www.energy-observer.org, vous pouvez envoyer un message à .

Important

Les messages que vous nous ferez parvenir par l'intermédiaire d'Internet peuvent être interceptés sur le réseau. Jusqu'à ce qu'ils nous parviennent, leur confidentialité ne peut être garantie.

Crédits

Fermer

Crédits

Crédit Photographies

© copyright photothèque Energy Observer -
Photos : Patrick AVAVIAN, Leah BALL, Jérémy BIDON, Kadeg BOUCHER, Pierrick CONTIN, Amadea KOSTRZEWA

Crédit Film de présentation

Image : Jeremie ELOY, Romain FROGÉ /Wanaii Films, Jean Charles GRANJON/Bonne Pioche, Julien VOIGT, Guillaume LE CORRE
Images 3D : Kadeg BOUCHER et Quentin CHICHE
Montage : Delphine COHEN
Direction artistique et graphisme : Cokau lab
Identité visuelle : Studio Be-Poles
Musique : Demusmaker
Mixage son : Rodolphe GERVAIS/Studio du faune
Réalisation : Jérôme DELAFOSSE

Crédit Web

Réalisation du site : DOUNY

Crédit Identité visuelle

Identité visuelle : Studio Be-Poles

Menu

Contact

Partenaires

  • AccorHotels
  • Thélem Assurances
  • Transport by Delanchy
  • Engie