Spitsbergen citizens,
at the forefront of climate change

On the 10th of August 2019, Energy Observer became the first vessel in the world to join the Arctic Circle, powered solely by renewable energies and hydrogen. More than 3,000 nautical miles of historic sailing between St Petersburg and Spitsbergen, an emblematic destination in many respects.

This island in the Norwegian archipelago of Svalbard is suffering the full impact of climate change more than anywhere else on the planet. A phenomenon that Energy Observer documented during this symbolic stopover.

Globally, the Arctic is warming twice as fast as the rest of our planet. And in Spitsbergen – more broadly in Svalbard – it is even more striking. A hundred months now – more than eight years – that temperatures are above normal. At this stage, residents no longer need weather records to measure ongoing climate change. Its effects are felt on a daily basis. Rain, in particular, replaces snow. Last January was even 4.7°C warmer than usual.

Fifteen years ago, the fjord was covered with ice. The inhabitants could cross it on foot or even by snowmobile. But that is no longer the case. With the rise in temperatures, the ice no longer holds. The sea is now making waves. And some had to leave their homes, threatened by erosion.

Dislodged residents

In December 2015, an exceptional snowslide broke out over Longyearbyen, leaving two people dead. New alert tools have been implemented. For the island’s inhabitants, evacuation orders are increasing. But again, in February 2017, a snowflow destroyed two buildings. Because the speed at which global warming occurs also undermines the ability of meteorologists to make good forecasts. So, some simply choose to leave the city. The others are facing it. In March 2018, experts recommended the permanent abandonment of nearly 150 houses. And in the city center, some 40 buildings will have to be protected by snowslide barriers.

Août 2019, Longyearbyen sous la neige ; du jamais vu en 30 ans ! Photo sans filtre noir & blanc.
August 2019, Longyearbyen under the snow: never seen in 30 years! Picture without B&W filter.

Another consequence of global warming is the melting of permafrost. A thaw that destabilises homes. Thus the former hospital on the island, converted into housing in 1997, was evacuated in 2016. Cracks had appeared and he was threatening to collapse. A thaw also causes water infiltration, such as the one that recently occurred on the side of the world’s seed reserve buried under a mountain in Spitsbergen.

A disrupted ecosystem

From season to season, Longyearbyen residents also see the ecosystem in which they live evolve. Polar cod that survive by hiding under the ice have, so to speak, disappeared from the region. Polar bears, on the other hand, are being pushed into cities by melting ice floes and hunger. And a few days ago, some 200 dead reindeers that starved to death during the winter were found on the archipelago.

At the same time, hundreds of new fishs are arriving, making local fishermen happy and forcing some to be optimistic. They hope that global warming will benefit local life. New fishing areas, therefore, but also new sea routes. What will ultimately boost industry, tourism and employment… but at what cost?

Our series about Spitsbergen:

[Spitsbergen Objective] Ground zero of climate change

[Spitsbergen Objective] What are the consequences of melting ice?

[Spitsbergen Objective] In Svalbard, memory of 13,000 years of biodiversity

[Spitsbergen Objective] Longyearbyen, the fastest warming city on Earth

[Spitsbergen Objective] Polar bears threatened by climate change

Newsletter

Close

Newsletter Sign-Up

Terms and Conditions

Close

Mentions légales

Conditions d'utilisation du site internet energy-observer.com

Vous êtes actuellement connecté au site internet de Energy Observer SAS.
L'utilisateur en ayant accès à ce site s'engage à se conformer aux présente conditions d'utilisation.

Informations éditeur :

Ce site est édité par :
ENERGY OBSERVER
Société par Actions Simplifiée au capital social de 800 000 euros,
Immatriculée au Registre des Sociétés de Saint-Malo sous le N° 812 988 020 RCS Saint-Malo,
Siège social: 40, rue de la Natière - 35400 Saint-Malo - France.
N° de Siren: 812 988 020

Direction de la communication corporate de ENERGY OBSERVER

6 bis, avenue Louis Martin
35400 Saint-Malo
France

Responsable de la publication : Victorien Erussard

Informations hébergeur :

Ce site est hébergé par :
GABOWEB
Société à Responsabilité Limitée au capital social de 10 000 euros
Immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Pontoise sous le N° B 502 435 563,
Siège social : 209 Parc des copistes, 20 Avenue Berthe Morisot – 95220 Herblay France.

Droits d'auteur / Copyright

Conformément à la Loi « Informatique et Libertés » modifiée n° 78-17 du 6 janvier 1978, les informations vous concernant sont destinées à la société ENERGY OBSERVER, responsable du traitement. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courriel à l'adresse électronique suivante : . En cas de rectification, une copie des informations telles que rectifiées sera communiquée à l'intéressé par voie électronique ou par courier

La présentation et chacun des éléments, y compris le nom de domaine, les marques, logos, enseignes, dessins, illustrations, photographies, textes, graphiques et autres fichiers apparaissant sur le présent site www.energy-observer.org, sont protégés par les lois en vigueur sur la propriété intellectuelle, et appartiennent à ENERGY OBSERVER SAS ou font l'objet d'une autorisation d'utilisation.

Aucun élément composant le site www.energy-observer.org ne peut être copié, reproduit, modifié, réédité, chargé, dénaturé, transmis ou distribué de quelque manière que ce soit, sous quelque support que ce soit, de façon partielle ou intégrale, sans l'autorisation écrite et préalable de ENERGY OBSERVER SAS à l'exception d'une stricte utilisation pour usage personnel, privé et non-commercial, sans modification des éléments présents sur le site www.energy-observer.org.

La mention suivante doit notamment apparaître sur toute copie autorisée de tout ou partie du contenu du site: "©Copyright ENERGY OBSERVER. Les photographies figurant sur le site www.energy-observer.org ne sont pas contractuelles."

Droits de ENERGY OBSERVER en sa qualité de producteur de bases de données

Tout, prospect ou partenaire dispose d’un droit personnel, non exclusif, incessible et intransmissible de consultation des informations contenues sur le site www.energy-observer.org pour ses propres besoins.

Il est autorisé à extraire et/ou réutiliser une partie du contenu de ce site à des fins personnelles de consultation, sous réserve que cette extraction et/ou réutilisation ne porte pas sur une partie, appréciée qualitativement ou quantitativement, substantielle du contenu de ce site. En outre, est également interdite l’extraction et/ou la réutilisation répétée du contenu, même non substantiel, de ce site.

Toute reproduction totale ou partielle du site à des fins autres est expressément prohibée par les articles L. 342-1 et L. 342-2 du Code de la propriété intellectuelle. Est également interdite la communication au public de tout ou partie du contenu du site, sous quelque forme et à destination de quelque public que ce soit.

En particulier, l’utilisation à des fins commerciales du contenu de ce site est expressément interdite.

Responsabilité

L'ensemble des informations accessibles via ce site sont fournies en l'état. ENERGY OBSERVER SAS ne donne aucune garantie, explicite ou implicite, et n'assume aucune responsabilité relative à l'utilisation de ces informations.

L'utilisateur est seul responsable de l'utilisation de telles informations.

ENERGY OBSERVER se réserve le droit de modifier à tout moment les présentes notamment en actualisant le site www.energy-observer.org.

ENERGY OBSERVER SAS ne pourra être responsable pour quel que dommage que ce soit tant direct qu'indirect, résultant d'une information contenue sur ce site.

L'utilisateur s'engage à ne transmettre sur ce site aucune information pouvant entraîner une responsabilité civile ou pénale et s'engage à ce titre à ne pas divulguer via ce site des informations illégales, contraires à l'ordre public ou diffamatoires.

ENERGY OBSERVER SAS met tout en œuvre pour offrir aux utilisateurs des informations et/ou des outils disponibles et vérifiés, mais ne saurait être tenue pour responsable des erreurs, d’une absence de disponibilité des informations et/ou de la présence de virus sur son site www.energy-observer.org.

Les sites extérieurs à ENERGY OBSERVER ayant un lien hypertexte avec le présent site ne sont pas sous contrôle de ENERGY OBSERVER qui décline par conséquent toute responsabilité quant à leur contenu. L'utilisateur est seul responsable de leur utilisation.

Lien hypertexte

La création de liens hypertexte vers le site www.energy-observer.org est soumise à l'accord préalable de ENERGY OBSERVER SAS. Pour toute demande, vous pouvez vous diriger vers les contacts donnés sur le site.

Messagerie

Pour toute remarque sur le fonctionnement du site www.energy-observer.org, vous pouvez envoyer un message à .

Important

Les messages que vous nous ferez parvenir par l'intermédiaire d'Internet peuvent être interceptés sur le réseau. Jusqu'à ce qu'ils nous parviennent, leur confidentialité ne peut être garantie.

Credits

Close

Crédits

Photograph Credits

© copyright photo library Energy Observer -
Photos : Patrick AVAVIAN, Leah BALL, Jérémy BIDON, Kadeg BOUCHER, Pierrick CONTIN, Amadea KOSTRZEWA

Presentation Film Credits

Images: Jeremie ELOY, Romain FROGÉ /Wanaii Films, Jean Charles GRANJON/Bonne Pioche, Julien VOIGT, Guillaume LE CORRE
3D images: Kadeg BOUCHER et Quentin CHICHE
Editing: Delphine COHEN
Art Direction and Graphic Design: Cokau lab
Visual Identity: Studio Be-Poles
Music: Demusmaker
Sound mixing: Rodolphe GERVAIS/Studio du faune
Director: Jérôme DELAFOSSE

Website Credits

Design and development: DOUNY

Visual Identity Credits

Visual Identity: Studio Be-Poles

Menu

Contact

Partners

  • AccorHotels
  • Thélem Assurances
  • Transport by Delanchy
  • Engie